Suivez-nous

Margot B.

Gallimard Jeunesse

14,00
Conseillé par (Libraire)
27 décembre 2023

Le troisième volet de Jefferson !

Quel enchantement de retrouver les aventures de Jefferson !

Plusieurs années après sa première enquête qui l'avait entraîné dans le pays des humains, Jefferson se lance dans un nouveau mystère. Le chat Émile a été retrouvé dans la neige, gelé et rué de coups. Le félin photographe a, semble-t-il, immortalisé quelque chose qu'il n'aurait jamais dû voir. Prêt à tout pour retrouver l'agresseur, Jefferson, et son fidèle ami, Gilbert, parviennent jusqu'aux abords de RESPECTO, un site illégal d'enfouissement de déchets tenus par des Hommes peu scrupuleux...

C'est toujours un plaisir de lire les polars animaliers, teintés d'humour, de Jean-Claude Mourlevat.
Ce troisième volet ressert encore davantage les forts liens d'amitié qui existent entre les protagonistes, face à la violence et à l'idiotie des êtres humains qui sont prêts à tout, même à mettre le monde en péril, pour un peu de gain. Puisque nous partageons le même monde, tout ce qui touche celui des animaux, touche également celui des Hommes. Voilà le thème sous-jacent qui se détache finalement de cette lecture.

Un régal !

À lire à partir de 9 ans.

22,50
Conseillé par (Libraire)
27 décembre 2023

Une très bonne lecture !

Trois femmes. Trois époques. Liées par un don unique : celui d'être en harmonie et en mesure de communiquer avec la nature.

Alta, 1619. Accusée d'être une sorcière après qu'un troupeau de vaches folles ait écrasé un homme, elle fait face à son destin et décide de prendre la plume pour écrire ses mémoires.
Violet, 1942. Incomprise et ignorée par son père, sa vie bascule lorsque l'impensable se produit.
Kate, 2019. Harcelée et battue par son compagnon, elle décide un soir de prendre la fuite et d'aller s'installer dans la petite maison héritée de sa grande-tante, une certaine Violet.

Malgré leur apparente solitude, elles ne sont pas seules. Leur cœur bat à l'unisson avec celui de la nature, et une corneille sera toujours là, tapie au sommet d'un arbre, pour les protéger.

Trois portraits de femmes fortes, malmenées par la vie, la violence et les hommes. Un récit prenant !

Les Editions Mnémos

20,00
Conseillé par (Libraire)
27 décembre 2023

Une ode au pouvoir de l'imagination !

Du jour au lendemain, le monde se retrouve chamboulé par l'apparition de la cinquième dimension : celle de l'imagination. Une liberté sans limites ? Une nouvelle source de profit et de pouvoir ? Un danger pour l'humanité ?
Dans ce contexte, le récit suit deux temporalités et deux personnages : Sarah, jeune fille dotée d'une habilité surprenante à contrôler la cinquième dimension que les scientifiques s'arrachent pour en comprendre le fonctionnement ; et Sara, cinquantenaire travaillant dans le milieu du divertissement et qui, malgré sa passion pour la Cimqa, se retrouve bridée dans son imagination la plus pure par le profit des grandes sociétés de production.

Un excellent roman de science-fiction qui nous permet de nous questionner sur l'imagination et l'art – surtout le cinéma – de manière générale ; sur le monde du divertissement et le constant appât du gain ; et sur les dérives qui peuvent découler des nouvelles découvertes scientifiques.

Les personnages sont attachants. J'ai beaucoup aimé la manière dont les relations étaient traitées, que ce soit entre Sara et sa compagne, ou Sarah et sa meilleure amie. En effet, malgré l'omniprésence de l'imagination et de ce qui est réel ou non, il s'agit avant tout d'un roman sur la vie, les grandes joies et les petits tracas (ou inversement) et sur l'importance de revenir à l'essentiel.

J'ai eu quelques appréhensions concernant ma capacité à suivre le récit lorsqu'il était question de temps, de dimension et de corrélation entre les deux… mais ces considérations ne m'ont heureusement pas du tout sortie de ma lecture.

Un très bon moment de lecture qui me donne envie de découvrir le précédent et premier roman de l'autrice qui a été couronné du Prix Utopiales : "After®".

Je vous le conseille vivement !

Conseillé par (Libraire)
18 novembre 2023

Quel bonheur de retrouver le trait si particulier de Miyazaki !

Quel bonheur de retrouver le trait si particulier de Miyazaki !
Ce récit illustré – « emonogatari » en japonais, à ne pas confondre avec le manga –, publié au Japon en 1983, est inspiré d'une légende du folklore tibétain. Les éditions Sarbacane nous font l'immense joie de le publier en version française pour cette fin d'année.

Les fins connaisseurs de l'univers de Miyazaki y verront de fortes ressemblances avec une autre œuvre de ce génie nippon : Nausicaä de la Vallée du Vent. Miyazaki a, en effet, travailler en parallèle sur les deux œuvres au début de sa carrière. L'ambiance générale qui s'en dégage, l'allure des personnages et les thématiques abordées sont donc semblables. Mais... Ne vous méprenez pas ! Il s'agit bien d'une œuvre à part entière et indépendante. Nul besoin d'avoir vu ou lu quoi que soit pour appréhender et s'émerveiller devant le talent du co-fondateur des Studios Ghibli.

Comme dans l'ensemble de son œuvre, on retrouve dans Le Voyage de Shuna, la thématique chère à Miyazaki : l'éloignement perpétuel de l'Homme avec la nature. Les liens qui pouvaient exister par le passé sont brisés et les êtres humains doivent en payer les terribles conséquences.
C'est également une réflexion sur l'esclavage, l'écologie, l'hybris...

C'est beau, poétique, mystérieux, insaisissable... C'est Miyazaki !

Conseillé par (Libraire)
3 novembre 2023

Coup de cœur !

Depuis des générations, les Verticaux, habitants du Pays qui Descend, s'efforcent à descendre une montagne infinie pour approcher la Terre Promise, le Tout En Bas Tout En Bas. Leur valeur est d'ailleurs étroitement lié au nombre de niveaux qu'ils ont descendu pendant leur vie avant de se « fixer ».
Li, 15 ans, est l'une des moins respectées de son village. Ayant été adoptée, elle ne descend de personne et ses cheveux blonds et ses yeux bleus – caractéristiques physiques uniques – lui valent d'être condamnée à travailler sans relâche sans espérer pouvoir Descendre.
C'est un drame qui va précipiter son départ et son destin. Son voyage va l'entraîner de Plus en Plus Bas sur les traces de ses origines...

J'ai beaucoup aimé cette lecture. De rebondissements en rebondissements, de dangers en dangers, nous apprenons à connaître les personnages. Ils sont attachants et mus par des motivations propres. Les événements ne les épargnent pas, et c'est ça qui fait la force de ce récit : le danger et la mort peuvent se cacher à chaque page.
Tout au long de ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver des similitudes avec une autre œuvre : La Horde du Contrevent de Damasio. Suivre un groupe, ballotté par les caprices et les dangers de la nature, sur les traces d'un soi-disant Paradis qui semble inatteignable... L'expérience de lecture est, évidemment, plus aisée avec ce récit, mais le point de départ est similaire, tout comme les doutes et les croyances des personnages.
Et c'est de ça dont il s'agit avant tout, de croyances. Tous les Verticaux suivent à la lettre la devise qui leur a été inculquée dès leur plus jeune âge : « Toujours descendra jamais ne montera ». Ils ont une foi inébranlable en cet Aval, leur Dieu, même s'ils n'en connaissent plus vraiment les raisons. Mais, quelques fois, il faut savoir monter pour mieux redescendre...
Le récit s'attache également à des nombreuses thématiques : la technologie, l'évolution de l'humanité, l'importance de vivre en harmonie avec la nature...
Bref, foisonnant et original !

À lire à partir de 14 ans.