Suivez-nous
EAN13
9782919067435
ISBN
978-2-919067-43-5
Éditeur
VAGABONDE
Date de publication
Collection
VAGABONDE
Nombre de pages
109
Dimensions
20,5 x 13 x 1 cm
Poids
150 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Ecrit dans les années 1920, ce court roman du « cycle » des greguerías (figure littéraire dont il est le créateur : humour + métaphore = greguería / soit des sentences ingénieuses et en général brèves qui surgissent d’un choc entre la pensée et la réalité) n’avait jusqu’à présent jamais été traduit en langue française : c’est chose faite.
Parce qu’elle est illimitée, impalpable, insignifiante – « tout est sans pourquoi, tout est informe, rien n’a d’apparence » – l’aube est, sans doute, la meilleure métaphore du réel. De cet insaisissable avènement, Ramón Gómez de la Serna ne pouvait rendre compte que par l’étincelle de la greguería. C’est pourquoi ce livre qu’il compose dans les années 1917-1918 est peut-être le paradigme de cette approche du monde par « gréguerisation » systématique. Il est, selon Rafael Conte, « l’un des meilleurs de toutes ces années, et le premier grand triomphe de la greguería comme figure littéraire imposée par Ramón à l’histoire de la littérature universelle »…
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Ramón Gómez de la Serna