Suivez-nous

A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

EAN13
9798568528111
Éditeur
SEVEN
Date de publication
Collection
IMAGINAIRE
Nombre de pages
453
Dimensions
20,3 x 12,7 x 2,8 cm
Poids
537 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Occurences

Seven

Imaginaire

Offres

Pour moi souvent, Science Fiction rime avec prise de tête. Avec des intrigues multiples, un rythme hyper soutenu, une double temporalité de la narration, de l’action dans tous les sens, pléthore de personnages et une ambiance militaire au vocabulaire incisif, on pourrait croire qu’Occurences a fait grimper mes actions chez Migralgine de quelques points.
Et c’est là où je salue bien bas le talent de l’auteure Teresa Rey, mises à part deux tasses de café, je n’ai subi aucun traitement particulier pour dévorer avec passion son roman.
-
Effectivement, d’innombrables questions se posent au lecteur avant même la fin du troisième chapitre. Quel est cet univers, que sont les Occurences, en quelle année est-on, qui suis-je, d’où viens-je et dans quel état j’erre ? Qu’est-il arrivé à ce groupe de traqueurs disparus ? Qui est réellement le héros ? Qui se cache derrière ce mystérieux cadavre ? Reste-t-il du café ?
-
Mais la mise en place du monde dans lequel se déroule l’action est présentée au compte-gouttes, informations savamment distillées au bon moment pour répondre aux attentes sans jamais casser le rythme effréné de la prose.
-
Les personnages sont d’abord rapidement croqués à grands traits, apparaissant en premier lieu un peu clichés, mais ce premier survol n’est qu’à préambule à une psychologie plus fouillée qui n’épargne pas les seconds couteaux, et ce, toujours sans nuire à l’enchaînement de l’action ni causer bâillements, confusion, vertiges, somnolence, irritation des gencives et chute des cors aux pieds. On s’attache vraiment à quelques-uns des membres de la Compagnie Orso vers le milieu du roman, servis par des dialogues ciselés et réalistes.
-
Ces échanges entre les différents protagonistes sont l’un des points les plus remarquables de l’œuvre. Chaque personnage possède une intonation, un style qui lui est propre, tout en restant cohérent avec son propre statut dans l’histoire.
Mais pour autant, pas d’excès de blabla dans Occurences, pas de longues descriptions circonstanciées, c’est surtout un roman de guérilla et de complot militaire où les combats sont fulgurants, et les réactions des antagonistes ne se font jamais attendre. Le cadre et les émotions des personnages sont posés avec brio et concision, pour laisser la part belle à l’enchaînement entre intrigues, révélations et coups de théâtre.
-
Au sujet de l’action, mention spéciale à la vulgarisation de la science tactique dont nous gratifie l’auteure : les stratégies d’armement, d’embuscade, de combat en général semblent ici bien étudiées, maîtrisées et resservies avec un talent littéraire et un vocabulaire précis tout à fait savoureux.
-
Les intrigues s’entrecroisent rapidement et se résolvent assez vite également ; on peut peut-être regretter que le mystère qui plane autour de ces mystérieuses compagnies de traqueurs et leur nouvelle recrue soit levé si tôt. Elles laissent part à un nouveau dénouement, à la portée bien plus étendue que les intentions de base des personnage
S'identifier pour envoyer des commentaires.