Suivez-nous

Lever de rideau sur Terezin

Christophe Lambert

Bayard Jeunesse

  • par (Libraire)
    24 octobre 2015

    1943, camp de Terezin en Tchécoslovaquie. Un officier allemand propose au dramaturge français Victor Steiner de lui réaliser une pière pour la visite d'une délégation. Refusant d'abord catégoriquement, il change d'avis lorsque les réseaux de résistance lui font comprendre qu'il tient là un moyen d'évasion pour lui et sa troupe... Jouant les faux semblants, il pourrait bien gagner sa liberté !

    Très bon roman historique !


  • par (Libraire)
    22 septembre 2015

    Monter une pièce de théâtre mettant en scène Louis XIV et Molière en plein cœur du ghetto de Terezin, pendant les années 40, c'est la mission que s'est vu confier le dramaturge Victor Steiner. Mais comment faire pour écrire une comédie lorsque l'on vit l'horreur ? Comment se mettre au travail afin de répondre à un commanditaire alors que l'on n'a jamais travaillé que pour soi ? Comment mettre en scène les personnages d'une époque que l'on ne maîtrise pas ?
    Ce sont les interrogations que se posent notre protagoniste alors même qu'il doit également penser à sa survie et à celle de tous ses comédiens.

    Un récit bouleversant, qui dévoile une part de l'histoire déjà bien connue mais qui le fait avec délicatesse, l'habillant de costumes, de tirades et de décors somptueux !
    A lire dès 13 ans.


  • par (Libraire)
    13 septembre 2015

    De l'importance de l'art

    Victor Steiner se cache dans Paris. Il est juif et auteur de pièces de théâtre à succès. Il est arrêté et déporté à Terezin en Tchécoslovaquie en 1943. La vie dans cette "ville camp" est difficile. Mais une demande particulière qui émane des commandants Nazis va changer son sombre destin. Steiner doit écrire une pièce qui sera jouée devant les membres de la Croix Rouge venus visiter le camp.
    Il n'y a pas d'âge pour s'intéresser à la liberté d'expression. Alors, les adolescents dès 14 ans peuvent lire ce très bon roman qui traite de sujets si complexes comme l'importance de l'art, la stupidité de la violence et le rôle de chacun dans la grande Histoire. Le héros du livre, qui est d'ailleurs un homme assez ordinaire, se retrouve confronté à la haine dans un monde où règne le chaos. L'horreur des camps de concentration est montrée sans détour, pour un résultat très réaliste. L'autre sujet central est la difficulté du processus de création littéraire et la liberté que cette dernière offre aux artistes qui sont encore libres dans leur tête. Une fois le roman terminé, le lecteur se plongera avec plaisir dans la lecture de la pièce de théâtre écrite par le personnage principal.


  • par (Libraire)
    7 septembre 2015

    Une très belle histoire sur la seconde Guerre Mondiale, un bel hommage à la liberté et à l'art à découvrir ! Un texte qui fait réfléchir.